Québecor et Éléphant : mémoire du cinéma québécois célèbrent les 40 ans du Festival des films du monde de Montréal

18 Aug 2016

Projections gratuites de trois films restaurés qui ont l’âge du festival

Québecor est heureuse de soutenir la 40e édition du Festival des films du monde par une aide financière et le déploiement d’une campagne promotionnelle d’envergure à travers l’ensemble de ses plateformes médiatiques, et ce depuis 9 ans maintenant. Aussi, Éléphant : mémoire du cinéma québécois est fier de participer à la commémoration de cette année anniversaire en offrant gratuitement au public trois longs métrages en version restaurée qui ont le même âge que ce festival fondé par Serge Losique en 1976.

« Nous sommes choyés de pouvoir offrir au public du Festival des films du monde trois films importants de notre patrimoine cinématographique » a déclaré Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor. « Contribuer au rayonnement de la culture en plus de faire connaître et rendre accessible le cinéma d’ici au plus grand nombre possible sont des valeurs vitales pour Québecor. »

Projections Éléphant

Ils ont, comme le FFM, quarante ans eux aussi. Le public cinéphile aura donc l’occasion de voir ou de revoir Je suis loin de toi mignonne, réalisé par Claude Fournier. Ce long métrage, dont l’idée originale revient à Dominique Michel et Denise Filiatreault, a réuni pour la première fois au grand écran ces deux actrices devenues légendaires. Cette comédie romantique se déroule au début de la Deuxième Grande Guerre et sera projetée le vendredi 26 août à 19 h 10 au Cinéma Cinéplex Forum.

Deuxième film de cette trilogie restaurée, Parlez-nous d’amour a été réalisé par Jean-Claude Lord sur un scénario du célèbre auteur Michel Tremblay et met en vedette Jacques Boulanger. Sorte de docufiction, le film brosse un portrait saisissant et parfois même cruel de ces émissions de télévision où un animateur interagit avec un public invité composé surtout de « Madame Tout-le-Monde ». La projection, toujours au Cinéma Cinéplex Forum, se tiendra le vendredi 26 août à 21 h 30.

Finalement, le lundi 5 septembre à 18 h 50, Ti-Cul Tougas, de Jean-Guy Noël, complétera ce programme Éléphant en hommage au FFM.  Cette comédie dramatique tournée aux Îles-de-la-Madeleine met en vedette Micheline Lanctôt, Suzanne Garceau, Louise Forestier, Claude Maher et Gilbert Sicotte.

Rappelons que c’est grâce au projet Éléphant : mémoire du cinéma québécois que cette célébration est possible, puisque ces trois films n’étaient plus disponibles.

À propos d’Éléphant : mémoire du cinéma québécois

Mis sur pied en 2007, Éléphant : mémoire du cinéma québécois est un vaste chantier destiné à numériser, restaurer, conserver et rendre accessible l'ensemble des longs-métrages de fiction du patrimoine cinématographique québécois. Codirigé par Claude Fournier et Marie-José Raymond, Éléphant a, depuis sa création, restauré 225 films qui sont offerts 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur le service de vidéo sur demande illico de Vidéotron au canal 900, sur illico.tv et sur l’application illico. De plus, les films sont également accessibles, à mesure qu'ils y sont versés, sur iTunes Canada, États-Unis, France, et autres pays d’Europe et d’Afrique, en version originale et sous-titrée, partout où l'une des langues officielles est le français ou l'anglais. Le site Internet Éléphant : mémoire du cinéma québécois, www.elephantcinema.quebec, constitue quant à lui la plus importante banque de données et d'information sur le cinéma québécois.

Les films restaurés par Éléphant : mémoire du cinéma québécois peuvent maintenant être visionnées sur grand écran dans le confort de deux grandes institutions culturelles grâce au récent partenariat avec la Cinémathèque québécoise et le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ). Depuis le mois de mai à la Cinémathèque québécoise à Montréal et à partir du mois de septembre au MNBAQ dans la Capitale-Nationale, le public peut revivre l’expérience cinématographique de ces longs-métrages de fiction exceptionnels.

Éléphant : mémoire du cinéma québécois est un projet philanthropique entièrement financé par Québecor. À cet effet, Québecor n’en tire aucun avantage pécuniaire. À l’exception d’un montant minimal pour couvrir une partie des frais d’exploitation de la plateforme, la totalité des revenus de la diffusion de ces films est reversée aux détenteurs des droits et aux créateurs du cinéma québécois.

À propos de Québecor

Chef de file canadien des télécommunications, du divertissement, des médias d’information et de la culture, Québecor est l’une des entreprises de communication intégrées les plus performantes de l’industrie. Portées par la volonté de faire vivre la meilleure expérience qui soit à ses clients, toutes les filiales et marques de Québecor se distinguent par une offre de produits et services de qualité, multiplateformes et convergents.

Québecor (TSX : QBR.A, QBR.B), dont le siège social est solidement implanté au Québec, détient une participation de 81,07 % dans Québecor Média, laquelle emploie près de 11 000personnes au Canada. 

Entreprise familiale fondée en 1950, Québecor a à cœur de s’impliquer activement dans sa communauté. Chaque année, elle s’investit auprès de plus de 400 organismes dans les domaines aussi essentiels que sont la culture, la santé, l’éducation, l’environnement et l’entrepreneuriat.

Visitez notre site Internet : www.quebecor.com

Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/Quebecor