Le fondateur

le_fondateur

Né à Montréal le 11 avril 1925, Pierre Péladeau a été président-fondateur et chef de la direction de Québecor jusqu'à son décès, le 24 décembre 1997. Diplômé en droit de l'Université McGill et en philosophie de l'Université de Montréal, Pierre Péladeau, un temps attiré par le milieu artistique, entreprend plutôt une carrière dans le monde de l'édition en se portant acquéreur de l'hebdomadaire Le Journal de Rosemont, en 1950.

En 1965, il fonde Québecor, une entreprise de communication qui s'étendra dans l'édition de journaux (Le Journal de Montréal, 1964; Le Journal de Québec, 1967), d'hebdomadaires, de magazines et de livres, en même temps que ses ramifications atteignent le secteur de l'imprimerie. En 1987, il procède à l'acquisition de la papetière Donohue, afin de mieux maîtriser toutes les étapes de la production imprimée et de poursuivre l'intégration verticale qu'il a fixée comme objectif à son entreprise.

Au fil de nombreuses acquisitions à compter de la fin des années 80, Québecor deviendra aussi le premier imprimeur commercial canadien et prendra la deuxième place, sur ce marché, aux États-Unis. À la suite de la fusion d'Imprimeries Québecor et de World Color Press complétée en 1999, la Compagnie devient l'une des plus grandes entreprises d'impression commerciale du monde. En homme d'affaires avisé, Pierre Péladeau aura jeté les bases de ce qui allait bientôt devenir le deuxième groupe de presse du Canada. Il aura contribué à élargir les synergies créatrices entre les composantes de Québecor, grâce à l'acquisition d'un réseau privé de télévision, TQS, et en ouvrant la voie à de nouveaux moyens de communication dans le multimédia.

L'homme derrière les réalisations 
Monsieur P., comme on aimait l'appeler, est aujourd'hui considéré comme l'un des grands bâtisseurs de son époque, un bâtisseur du Québec inc. Grâce à diverses entreprises philanthropiques, il a aussi fait œuvre utile pour appuyer le monde des arts, qu'il affectionnait beaucoup, et venir en aide aux plus démunis de la société. L'homme public a été, toute sa vie durant, un entrepreneur et un fonceur qui s'est investi personnellement dans l'atteinte des objectifs audacieux qu'il ne cessait de se fixer. Sa vivacité d'esprit, son jugement et sa clairvoyance, ses habiletés hors pair de négociateur, sa capacité de prendre des risques calculés lui auront servi à bâtir, en un peu moins d'un demi-siècle, un empire des communications qui fait aujourd'hui notre fierté.

Visionnaire et travailleur infatigable, Pierre Péladeau était aussi un homme d'équipe qui a toujours su s'entourer de collaborateurs de haut calibre. Pourvu d'une force de caractère peu commune, Monsieur P. croyait en ses propres moyens. Il a su démontrer qu'il ne fallait jamais se juger trop petit ou trop isolé pour réaliser de grandes choses. Il a réussi à nous convaincre que les rêves sont faits pour être réalisés. Et que les entreprises doivent grandir. Ce sont peut-être là ses enseignements les plus précieux. Son exemple et son sens des affaires continuent d'être une vive source d'inspiration et de dépassement personnel pour tous les employés de Québecor, partout dans l'entreprise, de même que pour la société québécoise dans son ensemble.